Carnet de Blog

6 décembre 2009

Revue pressée

Publié par ahhhh dans Revue Pressée...

. Semaine du 30 novembre au 6 décembre

 

Sommet de Copenhague, ça se réchauffe,

Finalement Mister US président passera – en coup de vent pour un sommet climatique ce n’est pas si mal, Reste à savoir si ce sommet n’accouchera pas d’une souris- Mais une souris chaude alors.

 

éric b dit juju (pour judas) se félicite du soi-disant énorme succès sur le débat identitaire,

En oubliant d’omettre les tombereaux d’insultes déversaient sur son site, ce débat qui n’a nullement lieu d’être mais dont la ficelle franchement grosse fonctionne toujours à merveille pour mobiliser l’électorat le plus à droite, consternant.

 

Toujours aussi consternant,

Et le pire dans tout ça, outre  que le traite à la cause fasse du zèle, on sait bien que se sont les convertis de la dernière heure qui sont les pires des pires. Non le « encore pire », c’est que la machine à rallier de l’électorat carbure sur les thèmes nauséabonds et grossiers de l’identité, la sécurité, la peur de l’autre, aidé par nos voisins suisses guère plus inspirés. Alors de croire à la maturité politique des concitoyens, il y a un fossé infranchissable… Vous avez dit, Concitoyens ? En combien de mot ?

 

No socialist’s land,

A quand un leader inspiré ? Pas une illuminée. A quand un leader charismatique ? Pas une secrétaire terne, passé maître ès rasage de mur sans projet et pire sans idées. A quand un parti, un vrai qui ne condamne pas un de ses pairs avant un jugement, bafouant ainsi l’élémentaire présomption d’innocence. Un parti de coq bravaches imbus, passant plus de temps à pérorer que de défendre les causes petites ou grands qui ne manquent pas puisque piétiné par ceux en face iniques et sans vergogne. Eux ils auraient tort de se gêner face à se vide sidéral.

A quand ?

 

Vietnamisation afghane,

Le président Américain a finalement décidé d’envoyer des renforts en Afghanistan pour mieux accélérer son retrait généralisé dans environ 18 mois, dit-il. Permettant ainsi d’éradiquer le terrorisme sur une terre, creuset des extrémistes de tous poils menaçant l’Amérique et ses alliés.

Il est vrai que les islamistes se terrent dans les montagnes et ne captent peut être pas Cnn sur leur poste radio… Et puis ils n’ont sûrement pas Internet à l’heure de la modernité absolue, ou pas le satellite. Alors messieurs un peu de patience, encore dix-huit mois à dormir sur la caillasse et ensuite hop descente en ville pour tout le monde.

 

Mine de rien,

Les suisses minaude sur les minarets, mine de rien. Le front populiste, raciste, extrémiste, xénophobe emporte le succès haut la main. Tellement haut que même ses dirigeants en ont été surpris, c’est dire ! C’est rassurant de voir que le mot concitoyen en plusieurs mots s’écrit de façon internationale. Pour tenter, mais tenter seulement, d’expliquer la votation helvète, on peut peut-être avancer l’argument que le peuple de la confédération n’était pas au Coran,

 

Un peu de douceur dans ce monde de brute,

Election de la dinde suprême pour le port de l’écharpe de miss France. La din…ooppss, la dame veut devenir journaliste. On imagine déjà les records d’audience sur la chaîne 1 pour le poulailler song,

 

Allez ne vous inquiétez pas, dimanche prochain ce sera pire…

15 novembre 2009

Revue Pressée

Publié par ahhhh dans Revue Pressée...

. Semaine du 9 octobre au 15 novembre

 

Eric b… qui ?

Il paraît que le très ministre de l’identité nationale est « une machine à fabriquer de l’identité nationale ». et pourquoi pas une  machine à broyer les idées contraires. Pourquoi pas une machine à  intoxiquer les cerveaux, une machine à penser convenablement. On frémis d’effroi à la pensée de connaître la façon de bien penser de ce monsieur…

 

éric r… pas mieux,

Décidément un prénom peut recommandable quand il s’agit d’avoir des idées, ou nauséabondes alors.

Voilà que le maire du Raincy, se lâche aussi et dévoile son appartenance extrêmement droitière, tançant la nouvelle impétrante du Goncourt en la personne très coloré – au propre comme au figuré, il est vrai  - de Marie N’Diaye qui a préféré l’exil à cette société monstrueuse du président français. Fustigeant la méchante d’avoir déclarer préférée partir que de rester dans ce pays qu’elle n’aime plus tel qu’elle le voit. Le rebondit et suffisant député exigeant une « devoir de réserve des primés de littérature ». Dans le genre pensez bien mais surtout pensez comme moi ou sinon taisez vous, voilà une belle anerie, amis qui dénote la froideur de ces gens qui porte un culte probablement inavoué au roman de Georges Orwell. Mais l’écrivain, lui, dénonçait un état de plus en plus policier et sa crainte de voir verser la société faire une dictature fascisante. Or nos éric, eux, souhaitent voir s’appliquer les méthodes du livre, c’et toute la différence.

 

Un discours sinon rien,

Régionales obligent, il faut re mobiliser les électeurs aux tendances extrêmes et iniques. Si les éric le font avec zèle et application, le meilleur reste le chef suprême, normal. Attendu dans les campagnes pour apporter des solutions aux paysans, qu’il abhorre ; le big boss à surpris son monde avec un discours orienté vers la nécessité du débat sur l’identité nationale. Oui quand ma droite me démange, je la caresse vigoureusement dans le sens du poil. Mais là ce n’est plus une caresse c’est carrément le tube de pommade. Ou bien ces caresses énamourées laissent à penser que ce sont mieux que des mots, mais bien plus et véritablement un penchant réel pour cette frange (ou mèche avec moustache).

 

Un peu de douceur dans ce monde de brute,

Et pendant ce temps Marie N’Diaye s’en fout…

 

Allez ne vous inquiétez pas, dimanche prochain ce sera pire…

8 novembre 2009

Revue Pressée

Publié par ahhhh dans Revue Pressée...

. Semaine du 5 octobre au 11 octobre

 

Comémo à tout va,

Pour ceux qui ne le savait pas encore, le mur coupant en deux les deux Allemagnes est tombé il y a vingt ans, bien. Et pour ceux qui l’ignore toujours des dizaines de mur de la honte existent toujours en Palestine, en Corée, à Chypre, et ceux là ne se fissurent toujours pas.

 

Comme tout le monde,

Une juge a eu le courage d’aller au bout de la logique. À raison, à tort ? Quelle importance. Car pour le vulgum pecus que nous sommes, nous y serions aller tout droit et derechef. Alors que Jacques Chirac soit envoyé en correctionnel pour des faits avérés, c’est bien là la moindre des choses. D’autant que cela compensera tout ce pourquoi, il n’ira pas, bien aidé par les uns et les autres, au demeurant concernés. Quant aux faquins qui sont venus larmoyer pour le pré supposé grand homme et le principe du « laissons le tranquille », c’est un peu facile. Pareil pour certains socialistes qui l’ont âprement combattu, fustigeant sont incapacité d’action et sa totale inertie durant deux mandats présidentiels et qui invoque désormais les « services rendus » ! la vestale du poitou en tête, hilarant : En tous cas cela fera plaisir aux factotum chiraquien qui pour ses mêmes affaires et quelques autres, ont pris très chers, sanctionnés pour deux. Ce sont toujours les mêmes qui paient la note. Et que tous ce rassurent leur grand ami chirac ne fera de prison…sauf si pasqua s’en mêle…

 

Dallas en France,

Car voilà que le plus grand des escrocs en costume croisé et alpaga y met du sien et promet le grand déballage. Celui qui a mis Neuilly sous coupe réglée avant de se le faire subtiliser par l’homme aux talonnettes. Exécuteur des basses œuvres dont il s’acquittait avec gourmandise, l’homme à l’œil de renard, du goupil se délectant par avance de sa proie vient d’être condamné à de la prison ferme pour… des faits tout aussi avérés. Mais voilà le maquignon ne veut pas payer et encore moins seul. Alors  comme chantait la chanteuse « ça balance pas mal à Paris, ça balance aussi ». Semaine prochaine ce devrait être le grand déballage, avec dans le sac outre chirac, de villepin qui n’en demandait pas temps ! On dit frémir à gauche ou droite. En attendant respect pour la maîtrise de chirac qui déamubule dans les allées du salon du livre de Brive (un peu son fief c’est vrai9 comme si de rien n’était. C’est en cela que les hommes politiques sont fascinants. Pendant ce temps talonnetteman et son aphone d’épouse sont tordus de rire.

 

Un peu de douceur dans ce monde de brute,

C’est tout chaud, sortie du four ; Barack Obama vient de faire accepter son projet de santé à la chambre des représentants. Première grande victoire pour cet homme qui depuis quelques semaines pataugés dans la semoule : Reste à faire avaler la pilule aux Congrès. La marche est longue, mais son courage n’a d’égal que sa pugnacité.

 

Allez ne vous inquiétez pas, dimanche prochain ce sera pire…

11 octobre 2009

Revue Pressée

Publié par ahhhh dans Revue Pressée...

. Semaine du 5 octobre au 11 octobre

 

Mister Peacefull,

Obama primé, nobélisé. Chapeau Mister président ! Mais n’est-ce pas lui tirer une balle dans le pied. Sur le fond, il le mérite probablement, amis il a surtout parler pour le moment et les actes n’ont pas encore suivi, loin s’en faut. Concédons que tout ne peut se faire rapidement à ce niveau et qu’Obama n’est pas seul à interagir. L’avantage de ce prix est que cela l’oblige. Ce fut d’ailleurs le sens de sa déclaration post nomination. And now ? Wait and see….

Mitterrand et « les chiens » le retour,

Bien sûr on ne saura cautionner ce qu’a pu faire Maitre Polanski, Aussi talentueux soit-il. Et le ministre de la Culture sur de bonnes intentions, ne s’est peut-être pas assez méfié des haineux tapis dans l’ombre. Pour revenir deux secondes sur l’extrême lenteur de la justice américaine, 31 ans pour coffrer un homme médiatique, heureusement que le valet Suisse est venu cirer – à temps – les bottes du seigneur. Au passage, le réalisateur est propriétaire d’une résidence en helvétie et y paie des impôts ! Il fallait vraiment avoir des choses à se faire pardonner pour agir de la sorte. Il est vrai qu’on ne peut trouver de circonstances atténuantes au prétexte du talent et de la renommée, sinon un type comme patrick henry ou d’autres même acabit pourraient regretter de n’avoir écrit ou tourner des longs métrages.

 

Mitterrand et « les chiens » le retour 2,

De son côté, les lâches et les calculateurs n’ayant digérés la nomination du neveu s’en donnent à cœur joie. Le but est de traîner dans la boue Frédéric Mitterrand pour un livre écrit… il y a quatre ans ! Alors franchement c’est assez immonde de prendre des postures de vierges effarouchées pour un ouvrage déjà ancien et pas si sulfureux que cela. L’indignation ne vaut que si elle est dénuée de tout calcul de basse extraction. Sinon c’est du machiavélisme de bas étage à laisser une œuvre ultra publique, d’un auteur qui l’est tout autant, exister normalement puis s’en servir des années plus tard en criant à l’immoralité. Odieux.

 

Payer pour aller à l’école,

Consternant, affligeant, pathétique… les mots me manquent, des mots d’indignation et de colère. L’école laïc est à politique, à religion et à capitaliste. Rien d’autre à hurler.

 

Le raccourci pratique,

C’est une question cruciale, un vrai point de vue de société. Une vraie différence dans la conception de l’éducation et la façon de voir la vie. Question éminemment politique, idéologique même. Le président des français et ses fidèles thuriféraires préfèrent toujours allez au plus court voire le plus simpliste que de d’éduquer, de produire un effort long et durable de faire évoluer, changer les choses. Pour au moins deux bonnes raisons, primo l’immédiateté d’une prise ou pseudo prise de position se voit dans les médias et secundo la seule volonté de ces hommes et le profit pour leur clan ou poches personnelles. En dehors de cela point de salut. Alors la police n’est pas là pour participer à des week-ends sportifs avec les associations locales et maintenant la cagnotte collective dans les classes pour assiduité et bon travail. Voilà le monde que l’on confirme, un monde de compétition à tous crins, un monde de loups et de traders avec pour seul étalon, le billet. Triste.

 

Réactionnisme quand tu nous tiens,

Cette semaine marque la création de la milice, pardon des Equipes Mobiles de Sécurité (EMS) dans les lycées. Parce qu’encore une fois on préfère la matraque à la prévention, l’explication et la formation. La répression maître mot facile, pratique et rassure le brave peuple – inquiet – de France. Bien entendu, il y a des violences en milieu scolaire mais les pourcentages des délinquances graves sont infimes (pas plus de 3%) et ne mérite pas les portiques, barbelés, etc. Et pourquoi pas une bulle anti-missile tant qu’on y est. Mais c’est tellement plus pratique de simplifier les faits et d’installer du matériel onéreux plutôt que de le mettre dans la formation des enseignants et d’éviter de dépasser 25-29 élèves par classes. Et puis les portiques qui font sonner pour tout et n’importe quoi, cela risque drôle, les lycées ne sont jamais fréquentés que quelques milliers d’étudiants… Et dans tout cela, si on parlait du rôle des parents…

 

Un peu de douceur dans ce monde de brute,

Un homme de bien assurément, un black sans aucun doute, prix Nobel de la Paix : L’homme qui a radicalement rompu avec les basses méthodes de son prédécesseur. Cet homme qui prône le dialogue entre tous les peuples, toutes les religions et qui clame ne pas gouverner en impérialiste. On va pouvoir remettre l’idéalisme au goût du jour, rafraîchissant.

 

Allez ne vous inquiétez pas, dimanche prochain ce sera pire…

4 octobre 2009

Revue Pressée

Publié par ahhhh dans Revue Pressée...

. Semaine du 28 septembre au 4 octobre

 

France Telecom, une mode

C’est souvent dans l’ignoble que l’on trouve le plus de constance. A France Telecom on continue de se balancer des ponts ou se défenestrer mais franchement, comme le dis la très ministre de l’économie, le suicide c’est tellement une histoire de la personne que la liaison avec son entreprise n’est pas une donnée à coup sur. Il est vrai qu’en variabilité, elle s’y connaît…

Quant au pédégé de ladite entreprise, les salariés exagèrent, quelle idée de céder à «  une mode », (je préfère mettre le mot entre guillemets, parce que franchement….). Tout ce que l’inhumanité sait produire de pire tient dans cette phrase. Et ceux qui comme ici poussent des cris d’orfraies, ne sont finalement que de piètre naïf, à penser que le monde de l’entreprise n’est nul autre qu’impitoyable, compétitif à outrance et que tout ceci est somme toute normal. Avec ça on va loin. Vive un monde sans foi, ni loi ou « Business is Busines, love is bulllshit ».

 

On voudrait que l’on soit intelligent…

Et ils nous prennent pour des cons, comment on ferait alors ? C’est la question que l’on peut se poser. Prêter de l’argent à une banque pour lui éviter la chute, soit. Prendre des parts du capital pour peu passe encore. Mais conclure le deal en fixant le prix de l’action au même niveau que celui acquis, mieux vaut en rire. Et dire que les grosses têtes qui nous gouvernent ont fait de longues et grandes études, ça rassure !

Mais venir devant les caméras pour expliquer que le pouvoir q voulu montrer l’exemple et bannir la spéculation sur notre territoire et a donc montré l’exemple. Ici c’et gogoland. Quant qux autres pays, ils sont rassurés de savoir qu’ils traitent avec le pays des Bisounours.

 

Vache sacrée contre vache à lait,

Les banques vont donc se précipiter de rembourser l’obole accordée, une aubaine, avec le président des Bisoumours c’est noël tous les jours pour ceux qui comptent. Mais il fallait bien récupérer le manque à gagner. Car le déficit étant abyssal… alors suivez mon regard… qui se tourne vers le troupeau décérébré que l’on conduit en fustigeant les malades, les pauvres et feignants qui renâclent à se taire. Désormais la vie est simple on travail et on se tait, jusque là rien de neuf sous le soleil. Non, la nouveauté réside dans la stigmatisation de ceux qui pensent différent.

Donc taxes à tout va contre les sans grades, les moins que rien et les arrêts maladies, car c’est bien connu, « les arrêtés du travail » le font exprès. Finalement à France Télécom ce n’est pas une mode que les salariés suivent, mais ce sont des précurseurs. Il ne faut pas s’arrêter, maintenant ça coûte, mieux vaut se jeter par la fenêtre, c’est citoyen on fait faire des économies à l’ogre sécu. Brave vache à lait.

 

Prise de guerre,

Et un de plus ! besson et consort se sentent moins seuls. L’ex-socialiste (on peut le croire) Claude Evin les rejoint à un poste de responsabilité, mais jure grand dieu et la main sur la poitrine qu’il garde toute son intégrité de pensée politique, on n’en doute pas !

Ah les bienfaits de la gamelle

 

Un peu de douceur dans ce monde de brute,

Le petit ministre besson pavoisait la semaine dernière, se vantant d’avoir fermé la « jungle » de Calais. Tant il est vrai qu’il suffit d’envoyer autant de crs que de journalistes pour immortaliser l’événement.

Oui mais voilà, une « jungle » soit elle une forêt du nord de la France, à moins d’y poser des barbelés, ne se maîtrise pas avec un claquement de matraque : Aussitôt posées caméras et micros, que les migrants ont réinvesti… la « jungle ». B comme… bouffon ?

 

Allez ne vous inquiétez pas, dimanche prochain ce sera pire…

27 septembre 2009

Revue Pressée

Publié par ahhhh dans Revue Pressée...

. Semaine du 21 septembre au 27 septembre

Clear…Rien de nouveau, même pire,

La cerise sur le gâteau probablement. Si ce procès qui démarre n’apportera sûrement pas grand chose de lumière à la justice et la vérité. Par contre les petites phrases assassines se multiplient. Monsieur De V a allumé le feu le premier, se posant en martyr à la cause face à son bourreau désigné, Nicolas S. Qui n’a pas tardé de répondre en piétinant la notion de présomption d’innocence en se déclarant juge suprême et qualifiant de «coupables » les prévenus, bel exemple de connaissance de la magistrature. Alors lapsus volontaire ou bévue incroyable…

 

Comment gâcher ses efforts,

Le président des français a fait feu de tout bois lors des cinq jours à New-York, sur la scène internationale. Ayant l’air de mettre tout le monde, Obama compris sous coupe réglée et à son diapason. Mais voilà il faut toujours qu’il en fasse trop et en rajoute, en plein milieu de son séjour, il vient se prendre les pieds dans le tapis de la misère quotidienne de son pays et fasse le buzz face à son pire ennemi Domique de V. Et dire que ces têtes soi-disant bien faites et pensantes nous gouvernent. Parfois elles nous laissent croire à notre possible intelligence.

 

Sans gate, ni rien,

Le très à droite et zélé ministre de l’immigration a mis en scène l’expulsion des migrants de Calais qui eux ne sont pas des bourgeois. Décrétant, pour plaire au prince qui gouverne, la fin de la jungle. Il est bien connu que l’on décide aisément « fermer » une forêt !

Non content de ces expulsions, il a voulu parquer à nouveaux, mais ailleurs des êtres humains, c’est toute la différence. Rappelons au passage que ces « étrangers » ne veulent absolument pas demeurer en France mais partir retrouver les leurs en Grande-Bretagne. Sauf que la géographie est capricieuse de les obliger à prendre le chemin français. Mieux l’appliqué ministre se justifie et pérore même sur la possible régularisation de certains de ces sans-papiers. Un comble de régulariser sur notre territoire des gens qui ne le veulent surtout pas. Au passage d’autres qui travaillent et payent leurs impôts le voudraient tellement. Mais la politique et ces politiciens sons taquins.

 

Un peu de douceur dans ce monde de brute,

C’était l’anniversaire du Boss, Bruce Springsteen a eu 60 ans le 23 septembre ! ça laisse songeur de voir son envie, sa pêche et sa joie qui s’apparente plus à un ado qu’à un septuagénaire et en disant cela je n’ose y penser. Sans idolâtrie malvenue, ce n’est ni un dieu ni l’homme parfait certes, mais il y a pire et il faudrait plus de Boss et moins d’imbéciles, consternante évidence ;

Happy Birthday Mister Springsteen

 

 

Allez ne vous inquiétez pas, dimanche prochain ce sera pire…

20 septembre 2009

Revue Pressée

Publié par ahhhh dans Revue Pressée...

. Semaine du 13 septembre au 20 septembre

Comme de l’eau de Roche

200 ans plus tôt cela aurait été une pièce de Shakespeare ; Aujourd’hui malaise des temps, cela s’apparente à un sitcom nauséabond.

Les acteurs de cette farce étatique ne sont pas de vulgaires anonymes des cabinets fantômes. À ma gauche un président de la République drapé dans le linceul de l’honnêteté et la probité inopposable jurant ses grands dieux n’avoir jamais été détenteur de comptes à l’étranger. Comble de la tartufferie, il se porte parti civile, une première dans l’histoire de la nation avec le particularisme, qu’il bénéficie de l’immunité due à sa charge, pathétique. A ma droite, un ancien premier ministre, accusé de tripatouillage de listing, suspecté d’avoir falsifié des documents pour y faire ajouter le nom de son ennemi intime aujourd’hui chef suprême des français. Cet ex juste mué aveuglement par la haine qui le porte, pitoyable.

Au milieu de tout ce gourbis des barbourzes, des journalistes, des apprentis tripatouilleurs, des people. Tout ce que la société d’aujourd’hui vomit de ridicule, factice et clinquant. seul compte l’image. Le fond mangé par la forme, avalé en un clin d’œil. Plus de recul, pas d’analyse. Le mélo et le pathos l’emporte sur tout. La com incontournable, surpuissante et sacro-sainte  dicte la loi et le genre. De nos jours les femmes et hommes politiques non plus d’idées, ce sont leurs chargés de mise en scène qui guide leurs pas. Et ne parlons même plus de vision à court terme. L’heure est à l’Internet et à la restauration rapide de pseudos idées.

Il ne faut donc guère être surpris de ce qu’il arrive, le procès « Clearstream » déversera son lot de ragoût mal cuisiné où rien ne sortira, ce n’est pas fait pour ça non plus. Car il y a franchement peu de chance qu’il sorte quoique ce soit de cet imbroglio politico-juridico-économique.

C’est ainsi, on vient à se demander si tous ces gens ne sont pas heureux de se voir en première ligne. Impérieuse nécessité de toujours demeurer dans la lucarne face à la plèbe interdite.

Seuls sont habilités à en parler de pseudos journalistes « politique » baignant dans le marigot des hommes du pouvoir.

Démêler le vrai du faux tient du Cluedo pour professionnel. Les journalistes répètent tout et n’importe quoi, Coluche proclamait « les journalistes ne croient pas les mensonges des hommes politiques, mais ils les répètent », prémonitoire. Au mieux ils ne savent rien, au pire ils roulent pour un camp ou un autre.

Le procès qui s’annonce ne devrait être guère éclairant, il ne faut pas rêver.

Et dire  que le nom de cette affaire s’appelle « Clearstream » moins clair aurait été succulent, non ?

 

Un peu de douceur dans ce monde de brute,

Ici aurait pu être évoqué la joie qui frappe chez France Télécom, la Comédia Dell’Arte au PS, les banques qui ont repris leur festin sur notre dos sans changement, voire les propos doucereux du toujours très taquin hortefeux et les coquineries de son émule l’un fidèle besson, mais trop de joie en même temps peu nuire, non ?

 

À dimanche prochain…

28 juin 2009

Revue Pressée

Publié par ahhhh dans Revue Pressée...

Semaine du 22 au 28 juin 2009

Netayahoud un petit pas en avant, un immense bond en arrière,
Le leader de tendance extrême droitière Israélien estime être prêt à reconnaître l’existence d’un état Palestinien mais dans le même discours impose nombre de « mais » plus inacceptables et impossibles les uns que les autres, notamment la justification de la croissance « naturelle » des colonies illégales. De qui se moque-t-on ?

Diplomatie quand tu nous tiens,
Obama salue le discours du leader du likoud et estime cette avancée conséquente. C’est beau de dire l’inverse de ce que l’on pense. Ménager la chèvre et le chou. Reste à savoir qui fera le chou.

Iran, quand on joue au chat et à la souris,
Entre les deux leaders Iraniens luttant pour le premier accessit cela reste turban blanc et blanc turban. Même chez les intégristes le pouvoir rend fou. Pour l’occident point d’espoir de réconciliation prochaine face aux fanatiques religieux : Malgré tout nos dirigeants se pressent à la défense du perdant des urnes… comme à la belle époque où nous avons recueilli ce pauvre chien triste et abandonné de khomeiny, avant qu’il nous morde le bras.

François revient, il est devenu fou,
Il ne manquait plus que cela, un Mitterrand dans ce gouvernement. Décidément la bessonite aura touchée toutes les strates de la gauche socialiste. Pour consolation, fort heureusement il y a belle lurette que le neveu mitterrand n’est plus de gauche, l’honneur est sauf.

Jackson four, car le five est parti,
La mort du javellisé qui se prenait à lui seul pour un parc d’attractions rempli de petits-enfants – oopss – sur ce sujet prudence, il n’y a pas eu de preuve et il n’était pas coupable puisqu’il y a eu transaction financière avec la famille du jeune garçon ce qui est indubitablement une façon de faire quand on a rien à se reprocher – donc à l’annonce de la mort de la momie, ben j’ai repris deux fois des nouilles.

Un peu de douceur dans ce monde de brute,
Cohorte de décolleté affriolants, de jupes légères et de jambes magnifiquement galbées découvertes et offertes à nos yeux énamourés, c’est l’été !….

 

A dimanche prochain…

7 juin 2009

Revue Pressée

Publié par ahhhh dans Revue Pressée...

Semaine du 1er au 7 juin 2009

Tir de missiles par la Corée du Nord,
Big Bang International…

Scientologie, bon à dissoudre ?
La secte jugée pourrait être dissoute, encore faut-il que ses membres noyautant les grandes instances ne pèsent pas de tous leurs poids, illusoire…

Crash de l’avion d’Air France,
Avant toute chose, hommage doit être rendu aux victimes à bord. Que dieu est leur âme et dans la foulée qu’il lâche la mienne.
Mais revenons sur l’emballage médiatique devenu monnaie courante désormais. On fait des éditions spéciales, avec force d’experts, de techniciens, de météorologies ou spécialistes en tout genre. Pour dire quoi ? Mais rien puisqu’il n’y avait aucune information fiable. Alors des supputations, des conjectures, des prospectives, cela depuis 48 heures… Pour ne rien dire, ne rien apprendre. Comme disait Coluche, quand on à ce point rien à dire, mieux vaut fermer sa gueule.

Airbus A330-300,
Le nouvel avion livré spécialement au patron des français comme pour faire pareil que le chef des américains, est le même que celui qui vient de se disloquer au-dessus de l’océan Atlantique. Certains se prennent à rêver, non ?

Discours d’Obama au Caire,
Cet homme est très franchement enthousiasmant. Plus d’arrogance chez l’Oncle Sam. Un respect à autrui et aux autres cultures. Le chemin sera long, rien ne se fait en deux secondes, mais à marteler sans cesse ces mots, à agir ainsi, le monde ne peut être pire. C’est sans conteste un exemple à suivre.

Bayrou ou le charisme d’une nouille,
Trop longtemps brocarder il fallait montrer aux yeux des français éberlué, que se cachait en fait « figthing fanfan », alors sur le plateau de France » et d’une Arlette Chabot aussi terne que son décor, il n’a pu résister d’attaquer frontalement un Cohn-Bendit qui ne doit pas encore en être revenu. Mais on ne fait pas de l’ombre à l’omni opposant, au risque de déclencher les foudres ignominieuses du faux coléreux. Et le débat sur l’Europe dans tout ça ?

Un peu de douceur dans ce monde de brute,
Élection Européenne, quelle joie de voir tant de candidats, tant de programmes, tant de profession de foi étalant blabla et phrases pompeuses qui ne veulent strictement rien dire. Mais d’explications concrètes et claires. Mais à 6 000 euros mensuels le job a vaut la peine d’abbatre des arbres pour écrire n’importe quoi.

À dimanche prochain…

24 mai 2009

Revue Pressée

Publié par ahhhh dans Revue Pressée...

Semaine du 18 au 24 mai 2009

No money pour fermer Guantanamo,
Mister President Obama n’a pas pu convaincre le Sénat (même ses amis démocrates) pour clore une des sombres pages de l’histoire des USA. 80 millions de dollars, too expensive et puis il semble que nos amis ricains ne savent pas quoi faire de leurs prisonniers, pour la plupart non coupables des charges qui pèsent sur eux. Une vraie patate chaude de l’administration bush.

… Mais l’argent fleurit toujours,
90 millions de dollars rajouté pour la guerre en Afghanistan, par nos amis ricains, c’est désespérant et tellement décevant de la part de Mister President. Comme quoi…

Les réactionnaires de retour…aux US,
Discours virulent de Dick Cheney (Ex Vice-president des USA) contre la fermeture de Guantanamo et les résurgences du terrorisme et la nécessité de s’armer encore et toujours. Les faucons (en combien de mots ??) ont la peau dure. C’est beau de donner des leçons quand on a élevé le mensonge, le conflit d’intérêt, le vol qualifié, l’escroquerie au rang de pratiques d’Etat.

… et en France…
L’art et la manière de faire mousser un fait-divers en crise majeure et un soi-disant révélateur du mal de la société. Un pré ado agresse au couteau une instit. C’est vrai ce n’est pas anodin, mais de là à en faire un ramdam dans tous les médias pendant une semaine. Quand on sait que les violences gravent ne représentent qu’1% des agressions dans l’Education Nationale. Mais l’écran de fumée sécuritaire à la veille des élections n’est pas anodin… La droite a pris l’habitude de  nous faire le coup de l’insécurité montante, ça fiat trembler dans les chaumières et suscite un réflexe de vote… pitoyable.

Les réacs au pouvoir,
Dans la même veine, devant cette incroyable violence dans les cours de récrés (c’est vrai qu’il y  dix, vingt ans, on ne se faisait que des bisous) on va réagir, promis, juré et de proposer la création de milice spéciale scolaire, à Nice avec le très très très droitier maire, des portiques même en primaire ( !!!), etc. En résumé on n’a pas d’argent pour créer des postes de RASED pour les enfants en graves difficultés, pas d’argent pour dispenser de la connaissance et du savoir, mais par contre pour le bâton, la répression, là les fonds existent. C’est tellement plus facile de « taper » plutôt que d’éduquer. Quelle société passionnante on nous offre.

Nettoyage à revoir,
Manette de magéto sur position retour en arrière et le ministre de l’Intérieur de l’époque qui avait déclaré « nettoyer la Courneuve au Karcher », on a vu le résultat. Les promesses n’engagent… que ceux qui les croient.

Un peu de douceur dans ce monde de brute,
La main tendue de aubry à royal, c’est beau l’entente cordiale…

À dimanche prochain…

123

melissa571 |
34190ganges |
francoisbamba |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | philea
| Documentaires pour tous
| boumboumjames