Carnet de Blog

30 avril 2008

Erreur d’interprétation ?

Publié par ahhhh dans Sans papiers...

C’est surprenant comment des hommes érudits ou supposaient l’être. Des hommes ayant fait des études parfois longues peuvent confondre.
Coluche disait qu’il ne suffisait pas d’avoir des bagages encore fallait-il savoir où les poser.
On peut réellement s’inquiéter de discours qui ne grandissent pas une nation, quand ils sont prononcés par son meneur, son chef. Le timonier censé gouverner et rallier le bateau et ses occupants à bon port.

Mais au fait quel bateau pour quelle destination ? Car le hiatus vient peut-être de là. Le capitaine sait parfaitement où il veut aller. Le bateau est correctement affrété, l’équipage aux ordres et les passagers conscients de leur destination.

Il n’y a dans le discours aucune erreur de langage et aucune faute de sémantique. Aux récepteurs du message de se faire leur propre religion.

Confusion ou volonté ?

La question de fond demeure donc. Quand vous avez travaillé des années durant, cotisé en conséquence, payé des impôts à la nation qui vous héberge en son sein, scolarisés vos enfants. Si vous êtes un étranger pour cet état et de surcroît sans papiers. Devez-vous être régularisé au nom, par exemple, d’une sorte d’ancienneté et du fait de « votre bonne conduite sur le territoire ».
Un peu comme aux Etats-Unis où les clandestins mexicains notamment, à force de patience, de travail et de ne pas avoir été pris par la police, finissent par êtres reconnus quand la vague de la régularisation prend l’administration centrale. Nous, qui dorénavant érigeons l’Amérique en modèle ; tant qu’à faire.

Car comment le président de la république française, lors de son intervention, peut confondre autrement que sciemment régularisation de sans papiers avec naturalisation.

Si, si réécoutez bien. Il ne souhaite pas que soit naturalisé tous les sans papiers. Mais eux non plus.
Juste qu’ayant travaillés et cotisés normalement, ils puissent avoir une régularité d’existence devant la loi. Et pour le reste, laissons leurs la nationalité de leurs origines.

Erreur de syntaxe ou volonté de confusion ou pire d’amalgame ?

Chasser le naturel, il revient toujours au galop.

30 avril 2008

Fichage en règle

Publié par ahhhh dans Éducation..., Fichage...

Fichage en règle dans Éducation... img1177.vignette Il est des sujets qui tiennent à cœur. « Base élèves », fichier centralisé interconnecté ayant pour but de répertorier tous les élèves des écoles primaires et leurs familles, en est un tout particulièrement.

C’est au détour d’un dossier que je réalisais pour un quotidien régional, qu’il m’a été donné de découvrir la volonté de nos dirigeants à boucler la boucle du fichage. Il faut appeler un chat un chat.
La surveillance des citoyens, c’est un peu comme le public que revendiquaient les albums de Tintin, de 7 à 77 ans. Sauf qu’ici ce serait plutôt du début jusqu’à la fin.

Bien plus qu’un logiciel ; un programme.

À l’insu des parents, donc, l’Éducation Nationale s’est évertuée à développer un programme qui aurait pu – dû rester dans chaque établissement, ce que demandait d’ailleurs les enseignants. Devant le nombre croissant des obligations à remplir, un directeur d’école à certainement besoin d’informatique pour l’aider dans ses taches administratives. De là à concocter le moyen imparable de tout savoir et tout connaître sur la vie d’un enfant et surtout de sa famille…il n’y a qu’un tout petit fossé que franchit allégrement ce fichier « Base élèves ».

D’autant que le serveur situé à Poitiers permet une large consultation par tout autre organisme ou ministère. Les parents sans papiers dont les enfants sont scolarisés, n’ont qu’à bien se tenir. Les quotas de monsieur le ministre Hortefeux ont de beaux jours devant eux.

L’administration de tutelle assure ne pas vouloir se servir d’éléments personnels mais seulement de statistiques globales. Dans ce cas pourquoi un outil aussi sur dimensionné ?
De nombreux items existent et sont, devenus facultatifs, après avoirs étés montrés du doigt par la CNIL.
Par exemple dans la première mouture de la base, la nationalité et des données ethniques étaient mentionnées. Contrairement à ce que prétend l’administration, elles n’ont pas été supprimées. Mais déplacées vers d’autres onglets… Nuance verbale importante et peu anodine !…
Pour exemple encore, dans l’Orne où 90% du département est sous ce système, les critères de renseignements ont déjà évolué. Désormais la catégorie socio-professionnelle des parents est demandée. Il est évident que cet outil informatique ne fera qu’évoluer. Un inspecteur académique régional – dont je tairais le nom – admettait devant mon stylo et bloc-notes qu’il ne pouvait prédire l’évolution à 10 ans d’un tel programme. Édifiant non ?

Souriez vous êtes fichés !

Un des multiples problèmes que pose également ce programme est son accessibilité. Outre les possibilités de piratage dont, pour le coup, la paranoïa n’est pas de bon aloi. C’est beaucoup plus les personnes qui renseignent ce fichier qui est sujet à caution. Au départ, seuls les secrétaires de Mairie d’une part et les directeurs d’écoles d’autre part sont habilités à le faire.
Or, par manque de temps ces derniers demandent à des auxiliaires de renseigner des questions et données relatives à la vie privée des citoyens. Une incontestable notion de confidentialité.

La tentation de nos gouvernants de tout temps et de toutes couleurs politique, sous couvert de sécurité et de, protection est véritablement de nous ficher. Cela rassure les braves gens. Certains abondent dans leurs sens puisqu’à l’évocation des craintes sur « Base élèves » ils répondent qu’il existe bien la carte d’identité et la carte vitale et qu’un fichier de plus ou de moins ne changera plus rien… Effectivement imparable !

Big brother à de beaux jours devant lui. Et déjà « Base élèves » avait un grand frère SCONET, même type de fichier pour les collèges et lycées mis en place dans la plus grande discrétion il y a quelque temps. Histoire de boucler la boucle.

L’ingéniosité humaine est sans limites à toujours chercher de nous construire le meilleur des mondes.

 

  • En Savoir Plus :

La Ligue des Droits de l’Homme agit beaucoup contre ce fichier. L’antenne de Toulon est l’une des plus active. Elle propose de signer une pétition en ligne. D’autres pétitions circulent sur le net. Sur n’importe quel moteur de recherche tapez « Base élèves » vous serez surpris du nombre de lien.

Le Maire de Grenoble est très actif contre ce programme. La mairie, en conseil municipale a fait voté une motion contre. http://micheldestot.blogs.com/le_blog_de_michel_destot/2008/04/fichier-base-lv.html?cid=112322100#comments

D’autres Mairies aussi ont voté une telle motion comme celle de Saint Genis-Pouilly dans l’Ain.

1...1213141516

melissa571 |
34190ganges |
francoisbamba |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | philea
| Documentaires pour tous
| boumboumjames